Pour une foi réfléchie

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home Theologie pour tous La Bible Compléments Questions pour l'étude

Pour l’étude

Envoyer Imprimer

Parlons de la Bible: pour l’étude

Pour vraiment «digérer» quelque chose, il faut commencer par le mâcher. Dans le cas de Pour une foi réfléchie, une possibilité de mâcher la matière théologique pour mieux la digérer est offerte par un certain nombre de questions destinées à l’étude personnelle ou collective. Ces questions sont présentes dans l’édition séparée de la section de l’ouvrage consacrée à la Bible.

Découvrez l’édition séparée de la section 2 La Bible de Pour une foi réfléchie consacrée à Dieu.

Voici la liste des questions proposées.

  1. Quelle(s) réflexion(s) vous inspire la diversité des auteurs, des styles littéraires et des époques de rédaction dans la Bible?
  2. En quoi le mot «Testament» est-il approprié pour désigner les deux parties principales de la Bible?
  3. Pourquoi nous intéresser à la Bible aujourd’hui? Comment inciteriez-vous votre entourage à la lire?
  4. Quels éléments permettent d’affirmer que le Bible est parole divine?
  5. Quels éléments permettent d’affirmer que le Bible est parole humaine?
  6. Quelles implications cela a-t-il, que la Bible soit à la fois parole divine et parole humaine?
  7. Quels sont les risques que l’on prend en mettant l’accent sur la Bible comme parole divine en oubliant son aspect humain?
  8. Quels sont les risques que l’on prend en mettant l’accent sur la Bible comme parole humaine en oubliant son aspect divine?
  9. Quelles notions de l’inspiration ont été développées à propos la Bible? Lesquelles pensez-vous qu’il faille retenir? Pourquoi?
  10. Que veut-on dire quand on parle d’infaillibilité et d’inerrance de la Bible? En quoi est-ce ou n’est-ce plus un sujet d’actualité?
  11. Qu’affirme la Déclaration de Chicago à propos de l’infaillibilité et de l’inerrance de la Bible?
  12. Qu’impliquent l’infaillibilité et l’inerrance de la Bible?
  13. Que n’impliquent pas l’infaillibilité et l’inerrance de la Bible?
  14. Quels arguments vous paraissent les plus convaincants, en faveur de la fiabilité de la Bible?
  15. A quoi prête-t-on autorité dans notre monde, aujourd’hui? Sur quelle base et avec quelles conséquences?
  16. A quelle(s) autorité(s) vous fiez-vous, en matière de foi? Sur quelle base?
  17. Sur quelle(s) base(s) repose l’autorité de la Bible?
  18. Dans quels domaines la Bible fait-elle autorité? Quel impact cela a-t-il ou devrait-il avoir sur notre manière de vivre?
  19. Quelle est l’utilité de la constitution du canon biblique?
  20. Que vous inspirent les débats autour des livres canoniques, au fil de l’histoire?
  21. De quelle(s) manière(s) constituons-nous parfois notre propre canon? Quel(s) risque(s) courons-nous en faisant cela?
  22. Qu’implique le fait que la Bible a été transmise de façon manuscrite pendant des siècles en rapport avec sa fiabilité et avec la manière d’agir de Dieu?
  23. En quoi est-il légitime (ou non) de traduire le texte biblique?
  24. Quels sont les éléments dont nous devons nous méfier, lorsque nous nous retrouvons face à la Bible dans notre langue (donc devant une traduction)?
  25. Que signifie le fait que la Bible a été écrite en deux langues différentes et très tôt traduite, par rapport à la volonté de Dieu?
  26. Quelle position fondamentale devons-nous adopter, si nous voulons interpréter le texte biblique?
  27. Quels présupposés peuvent biaiser votre propre interprétation de la Bible?
  28. Comment définir le principe de l’analogie de la foi?
  29. Quelle attitude adopter face aux récits dans le texte biblique?
  30. Quel rôle le contexte littéraire et historique d’un passage peut-il jouer dans l’interprétation?
  31. Sur quelles doctrines particulières la notion de progression de la révélation est-elle particulièrement importante?
  32. Que penser de l’affirmation de Boileau: «Tout protestant fut pape, une Bible à la main» et comment y répondre?
  33. En quoi la lecture christocentrique est-elle légitime et quelle importance a-t-elle?
  34. Quelles conséquences peut avoir, sur notre doctrine et sur notre manière de vivre, l’oubli d’un principe d’interprétation essentiel?
  35. Qu’impliquent les différences d’interprétation, entre chrétiens convaincus, de certains textes bibliques, d’après vous?